Sans Détour

Sans Détour

Le 25 au meeting

 

Zeph et Roch se sont évité et pour cause !

 

 image meeting soutien au code électoral.jpg

    Aux extrémités de la photo Zeph et Roch

 

Au meeting du 25 avril, de soutien à la loi Chérif, il y avait un match dans le match. Sur le podium où les protagonistes s’époumonaient à pourfendre « les nouveaux ennemis du peuples » et dans les coulisses où se jouait une sourde rivalité MPP/UPC.

 

 Les deux mastodontes de la scène politique nationale, ne manquent aucune occasion pour se défier.

Entre les deux, il y avait le contentieux non résolu du meeting du 7 février, quand les OSC avaient décidé de voler au secours d’un Zida, malmené par ses frères d’armes.

Pour ce meeting, il semble que les principaux partis politiques s’étaient mis d’accord, pour apporter juste un soutien de principe aux organisateurs de la manifestation, mais les leaders politiques ne devaient pas faire le déplacement de la place de la Révolution.

 

Vrai ou faux ? Le 7 au matin Zeph arrive à la place de la Révolution et le sang des partisans de Roch fait un tour.

Depuis, du côté du « Soleil levant » on aurait décidé de marquer de plus près le « lion ». Quand le meeting du 25 avril est annoncé, les partisans des deux partis se concertent et conviennent d’attitudes à adopter. On convient notamment que les partis s’abstiennent de toutes banderoles ou affiches pendant le meeting.

Le matin du 25, les partisans arrivent en s’épiant, décidés à ne rien laisser passer.  Le MPP, le premier crie au loup, en indexant l’UPC d’avoir rompu le pacte en tapissant la place de la nation de banderoles et d’affiches. Les éléments précurseurs du MPP alertent leur état major et décision est prise que les premiers responsables viennent drapés dans les couleurs du partis. Roch, son SG et bien d’autres ténors  débarquent donc dans les pagnes du MPP.

 

Du côté de l’UPC on crié à la malveillance et pour se dédouaner on montre la tenue du président.  Zeph est arrivé habillé dans un simple faso dan fani, c’est la preuve qu’il n’avait pas l’intention de rompre un quelconque pacte.  

 

Il n’en fallait pas plus pour geler encore un peu plus, les rapports froids entre les deux grands de la scène politique. Il suffisait d’être attentif, pour voir comment Zeph et Roch ont mis un soin à s’éviter. Sous la bâche où on les avait mis cote à cote et sur le podium, à la fin du meeting, pour la photo officielle.

 

Par ailleurs, depuis peu, les contentieux verbaux s’accumulent entre les deux. C’est la course aux petites phrases qui vont mal.  

Le vote de cette même loi Chérif, qu’ils sont venus soutenir, paradoxalement a creusé le fossé entre eux. La métaphore du « voleur teint clair et du voleur teint noir » de Diabré Zephirin, suggérant qu’il faut étendre les interpellations à ses adversaires dangereux, sans les nommer, ne semble pas avoir été bien vécu du côté du MPP. Une déclaration du même parti, à la veille du départ de Zida pour les Etats-Unis, lu par Simon Compaoré avait, en des termes corsés, répondu à Zeph.

On peut dire, sans risque de se tromper, que la voie qui mène à Kosyam, sera disputée. Aprement disputée même.

Il faut souhaiter que les deux leaders sachent se tacler sans remettre en cause, l’essentiel ; la cohésion et la paix dans le pays.  



28/04/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2669 autres membres