Sans Détour

Sans Détour

Affrontements avec le Mujao

 

Premières victimes

image touareg.jpg
 

 

Depuis l’enlèvement du roumain, de Pan African, qui travaille pour Timis, le 4 avril dernier, le front militaire se renforce pour encercler les éléments du Mujao. Les premiers accrochages ont eu lieu avec les maliens notamment  les milices proches de Bamako, les GATIA dans le village de Boulaa, non loin du forage Christine. Les éléments du Mujao qui connaissent mieux le terrain auraient défait les milices pro Bamako qui ont perdu dans l'accrochage un véhicule et plusieurs hommes.

Du côté du Burkina, le front se renforce dans la région. On a aperçu dans la mi journée, du 7 avril, des cargos chargés de militaires faire mouvement vers le front. La situation est très sérieuse selon toute vraisemblance. 

Depuis deux jours le Burkina renforce son front. Des avions ont survolé la zone toute la journée d’hier à aujourd’hui. Le Mujao qui a pu recruter ou recueillir les éléments de Boko Haram, qui sont en dispersion depuis l’entrée en guerre du Niger et du Tchad sur le territoire Nigerian. Le mouvement a pu aussi bénéficier du soutien d’une nouvelle Katiba qui s’est récemment créée, notamment la Jund El-Khalifat, une faction de AQMI qui a prêtée allégeance à Baghdadi, le patron de l’EI.

Le MUJAO est très dangereux. Ces éléments sont de redoutables combattants.      



07/04/2015
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2669 autres membres